Cette année, je crée mon application mobile

Développer son offre de services, promouvoir sa marque, attirer une nouvelle clientèle, autant de bonnes raisons pour envisager de développer sa propre application pour téléphones et tablettes. Mais pas avant de s’être posé les bonnes questions et d’avoir compris les implications d’une telle décision.

La première des questions à vous poser c’est : une application pour quoi faire ? La réponse nest surtout pas : pour faire comme tout le monde. Plus encore qu’un site web, une application mobile est un investissement avec un coût initial et un coût d’entretien qui peuvent être élevés. Le retour sur investissement doit être sérieusement évalué.

Mobile phon

Un outil de communicaiton

L’application pour téléphone doit apporter une expérience particulière, un service en plus à vos clients ou à votre communauté. Elle peut donc sérieusement contribuer à améliorer votre notoriété ou l'attachement à votre marque. A vous d'en faire un rendez-vous de communication.  

Premier intérêt donc : votre visibilité. L’appli vient compléter votre présence en ligne. Nous sommes entrés dans un monde “mobile first”, plus de la moitié des consultations web se font "en mobilité" et la quasi-totalité de la population française possède un smartphone. Les plateformes de référencement des applications sont largement consultées. Les chiffres montrent même une tendance nette à visiter d’abord l’App Store et Google Play avant de chercher du contenu sur le web. Une application c’est aussi un logo présent constamment sur l’écran d’un smartphone. Votre marque est à portée de pouce de vos clients !

Une application mobile peut également servir votre communication interne grâce à des outils métiers conçus spéficiquement pour vos salariés.

Une nouvelle expérience utilisateur

Une application permet ensuite de proposer des fonctionnalités particulières. Elle permet d’accéder aux ressources matérielle et logicielle du téléphone : les contacts, l’appareil photo, le micro, le GPS, l’accéléromètre, le Bluetooth ou encore le lecteur d’empreinte digital. Elle permet donc d’inventer des services que votre site web ne pourra pas proposer, ou pas avec les mêmes performances ou le même confort.
Elle permet aussi de déclencher des process en tâche de fond, de scanner certains paramètres d’environnement (position, mouvements du téléphone…), d’envoyer des notifications, même lorsque l’application est inactive.
La percée de la réalité virtuelle et de la réalité augmentée, les avancées en termes de reconnaissance d’images donnent également des arguments en faveur d’une application, tant il existe de cas où ces nouvelles interfaces renouvellent l’expérience utilisateur.

Il y a donc assez peu de limites à ce qu’il est possible d’inventer... tant que vous travaillez avec des développeurs compétents.

Un investissement à évaluer

Reste à évaluer le montant du budget nécessaire. Il dépend des fonctionnalités que vous souhaitez proposer et de votre ambition. Le coût devra intéger a minima les éléments suivants :

  • les développements pour les plateformes Android et iOS,
  • la diffusion sur les stores et la prise en compte des demandes d’ajustements,
  • la création d’une ergonomie globale et de visuels adaptés à toutes les tailles d’écrans concernés : petits et grand smartphones, différents types de tablettes, formats portrait et paysage…

Avec l’engouement pour les applications, des solutions existent pour maîtriser ces coûts entre développements en langage natif, avec des frameworks hybrides voire même via des web app. Mais ça ce sera l’objet d’un prochain billet.

Pas envie d’attendre ? Parlons-en dès maintenant.

Application mobile

Ajouter un commentaire