Mieux vaut tard ?

Je ne sais comment conter mon arrivée chez Awelty e-monsite. Je n’ai même pas vu de moi-même l’offre d’emploi postée sur le site. Un ami m’envoie un mail « Ca pourrait te plaire » avec le lien de l’annonce, comme ça. Pif. Tiens voilà !

Empiresw 2

Alors en « vacances », je regardais cette offre consciencieusement, au cas où…

Après l’avoir laissé traîner quelques instants, je visitais le site d’Awelty, regardant les photos du lieu de travail, me demandant si j’avais les compétences… Oh pis zut ! Ca ne coûte que quelques instants de postuler, et sinon je vais me refaire une partie de Civilization V en jouant avec l’Empereur Napoléon contre l’oligarchie romaine de Jules Cesar.

Oui à Civilization, c’est possible. Nous pouvons faire fi des quelques 683200 jours séparant les naissances de ces deux protagonistes historiques et les confronter sur un champ de bataille. Jules Cesar découvre toutes les technologies majeures, la roue, la poudre à canon et même des technologies contemporaines comme la radioactivité et le bombardier B-29, c’est la fête du pagne ! Et pourquoi pas !? Un match Federer – Borg ferait saliver les amoureux de la balle jaune, tout comme la Dream Team de 1992 contre l’équipe de Kobe Bryant de 2012 pour n’importe quel amoureux de balle orange. (Jules Cesar n’est pas un dictateur mais un oligarche. Et le Senatus Populusque Romanus de l’empire romain en atteste. Et non Obélix, SPQR ne veut pas dire « Sono Pazzi Questi Romani ».)

Pas de jeu chronophage ou d’anachronisme cet après-midi là, je tente ma chance chez Awelty.

Il m’a quand même fallu lire et relire l’offre, malicieusement rédigée, afin de sortir la meilleure présentation possible. Et je me suis pris au jeu des « plus » demandés.

« Anglais ou espagnol parlé serait un plus. » Anglais, je me suis rendu compte que je n’étais pas si mauvais au gré des rencontres fortuites, mais ce n’est pas pour autant que vous verrez « English spoken » sur ma porte. I had hoped not to slip up, but English was never used during the interview ! Yeah. Abla espagneul ? Nadal !? Avoir un site sur e-monsite. Je réalise un site de présentation. Ca m’a pris beaucoup moins de temps que de faire ce billet… de présentation. Une heure après, j’avais mon site prêt à l’emploi. Un CV, une lettre de motivation. Le minimum syndical.

Le site, plaisant à utiliser, je m’amuse un bon moment et réalise une candidature atypique. Une balise <marquee> en passant, citation de l’Amstrad que j’avais le millénaire dernier, jusqu’au portable tactile (deux choses dont j’avais horreur réunies) en passant par les logiciels maitrisés, expérimentés ou connus… Bilan de compétence gratuit et première approche très succincte du CMS obtenue avant l’heure de l’apéro. Perfect !

Je me demandais plus tard si j’avais vraiment envie de faire ce job. Vu les photos du cadre de travail, je ne pouvais que me réjouir de cette éventualité, mais… Je passais en revue les carrières qui s’offraient à moi.

  • Dentiste. Arf, trop d’apéros.
  • Mickel Jeffrey Jordan’s Padawan. Trop loin des 32292 points en NBA… En plus il connait Bugs Bunny. C’est perdu d’avance.
  • Padawan tout court alors. Les quelques souvenirs de ma jeunesse à tester la télékinésie me firent penser que non. Et allez garer un T-65 X-Wing Starfighter avec un lance torpilles à protons en ville vous ! L’avantage de cette situation demeure dans la non possibilité de fourrière d’un engin supraluminique de plus de vingt mètres d’envergure.
  • Gogodancer. Ca fait mal aux genoux et j’ai déjà donné. Et une danse démocratiquement ouverte à tous les citoyens mais où en fait celle-ci est confisquée par une petite partie de ceux-ci (l’oligarchie du slip en quelque sorte), malgré que ce soit fun, ce n’est pas éthique.
  • Chocolatier. Hum ! Faire des fontaines de chocolat ou pouvoir entrer dans un œuf de pâques pour le manger de l’intérieur. C’est tentant, mais non.

Après quelques autres utopies, je me regardais dans mon virtuel apparat de technicien support et me disais que « Ca pourrait [me]  plaire », effectivement. Les deux entretiens suivants ont corroboré cette hypothèse et je suis bien aise de travailler pour Awelty et participer en réseau plutôt que de subir une oligarchie.

Revenons au sujet de ce billet... de présentation. Il a tellement été réclamé que je me dois de vous en fournir plusieurs octets. Si on met bout à bout les moments où vous l’avez quémandé, vous avez bien le droit à deux minutes de lecture sur votre temps de travail.

Le vif du sujet donc.

Je me prénomme Thomas.

Recrutement Equipe Awelty

Ajouter un commentaire